Comités de lignes ferroviaires "Roanne-Lyon" et "Saint-Etienne-Roanne" : votre participation est déterminante

Publié le par Marie-Hélène RIAMON

Les comités de ligne ont été instaurés en 2004 par la majorité actuelle du Conseil Régional présidée par Jean-Jack QUEYRANNE. Ils réunissent, sous la présidence de Conseillers régionaux, tous les usagers qui le souhaitent et permettent d’évaluer la qualité du service ferroviaire. Le comité de ligne garantit que les demandes des usagers seront suivies d’effet auprès de la SNCF et que les conditions économiques ou techniques d’un éventuel refus seront expliquées en toute transparence.

Tous les comités de ligne de Rhône-Alpes se sont réunis au cours du mois d’avril, à Roanne également. Réunis successivement le 9 et le 22 avril derniers dans les locaux du Lycée Jean Puy qui nous a très chaleureusement accueillis, les comités de ligne « Roanne-Lyon » et « Roanne-Saint Étienne » ont permis de faire le point de la qualité de fonctionnement du service public.

Pour la ligne Roanne-Saint Étienne, les deux informations principales concernent la rénovation des voies ferrées. La presse locale s’en est largement fait l’écho : 74 millions d’euros de travaux vont être réalisés par SNCF Réseaux entre le 6 juin et le 13 septembre 2015. Ce chantier exceptionnel par sa technicité permettra de voir en action l’une des 4 « usines roulantes » entièrement automatisées de la SNCF qui refait le ballast et pose les nouveaux rails en avançant à 1 km/jour. Pendant l’été les horaires seront un peu modifiés pour tenir compte de ces travaux énormes. Le matin et le soir, aux heures de pointe, nous avons obtenu que les trains continuent à circuler, mais dans la journée le trajet se fera en car ; Les nouvelles fiches horaires sont déjà à la disposition des usagers et les abonnés, très nombreux, de cette ligne ont été informés. La SNCF organise en mai des petits déjeuners d’information dans les gares principales de la ligne pour rencontrer les voyageurs, je serai moi- même présente le 18 mai à 7h en gare de Roanne pour échanger avec les usagers.

L’autre grand sujet d’actualité de cette ligne est la rénovation de la voie ferrée entre Boën et Thiers, totalement abandonnée par l’État depuis plus de 10 ans. Jean-Jack QUEYRANNE a réussi à convaincre SNCF-réseaux de cofinancer avec la Région la remise en état de cette ligne qui est très utilisée par les habitants aux confins des région Auvergne et Rhône-Alpes. Elle répond aussi aux besoins des élèves du lycée forestier public de Noirétable, antenne du Lycée de Roanne-Chervé que je préside : 15 millions d’euros au moins seront consacrés à cette opération. Ces 2 chantiers constituent un marché conséquent pour les entreprises de travaux publics.

Le Comité de ligne a constaté avec satisfaction que la ponctualité des trains entre Saint-Étienne et Roanne a retrouvé son niveau habituel avec 94% de qualité. Malheureusement, les mauvais résultats de l’automne où cette performance était tombée à 85% de qualité a découragé certains usagers du train et la fréquentation a baissé de 4%.

Pour ce qui est de la ligne entre Roanne et Lyon, le sujet principal reste la qualité de service en matière de ponctualité, d’information aux usagers et de services en gare. La faible participation des usagers à la réunion résulte probablement de la bonne remontée de la ponctualité qui atteint 87%, soit 15% de mieux qu’en novembre dernier. Suite à mon intervention auprès de la SNCF, soutenue par les diverses saisines des usagers de la ligne au sein du dernier comité de ligne, nous avons obtenu des améliorations significatives de la part de la SNCF : recadrage des horaires, changement de matériels dont les portes s’ouvrent et se ferment plus rapidement, résolution des problèmes de patinage dus aux feuilles, …

Tous ces détails ne doivent pas faire oublier que la cause principale des retards est l’embouteillage ferroviaire lyonnais qui retarde chaque jour les 1300 trains passant en gare de la Part-Dieu. C’est pourquoi, le vote par une majorité régionale, sauf les groupes EELV et UMP, de 500 millions d’euros de crédits publics de l’État et de la Région pour démarrer les travaux d’amélioration est une bonne nouvelle. De même, en tant que Conseillère Régionale, j’ai présenté nos exigences renforcées vis-à-vis de la SNCF pour une meilleure qualité et fiabilité du service public pour les 5 prochaines années, durée de la convention qui sera signée , après négociations, en janvier 2016.

A l’heure du bilan, je retiens que nous avons pu éviter la suppression totale des services en gare d’Amplepuis, obtenir une passerelle aérienne à la gare d’Amplepuis, améliorer la signalétique en gare de Roanne et l’accueil des voyageurs, obtenir une amélioration de la ponctualité de 20% sur la ligne Roanne-Lyon, obtenir le rétablissement de trains supprimés, la desserte de certaines « petites » gares, résoudre les problèmes de places assisses disponibles dans certains trains entre Roanne et Saint-Étienne. Les comités de ligne sont précieux, ce sont des instances de démocratie participative sérieuses et exigeantes. Ils ne s’usent que si on s’en sert.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article