Sauvons les piscines du Coteau

Publié le par Marie-Hélène RIAMON

Sauvons les piscines du Coteau

Un groupe facebook "Sauvons les piscines du coteau" ( https://www.facebook.com/sauvonslapiscineducoteau/?ref=page_internal) vient de se créer pour refuser la fermeture programmée des piscines du Coteau.

Dès le début de cette année, plusieurs élus de Roannais Agglomération de droite comme de gauche, dont je fais partie, se sont exprimés contre cette fermeture, y compris en refusant de voter le budget 2016 et le bilan budgétaire 2015 car aucun crédit pour les piscines n'étaient inscrits. Les études commandées par Y. Nicolin lui même montrent que la piscine d'été peut être rénovée pour 5 M€ avec un usage hivernal en plus. Ce n'est pas comparable aux 50 M€ du centre Aqualudique démesuré auquel Y. Nicolin n'arrive pas à renoncer. Quant au Nauticum de Roanne construit au début des années 70, il est robuste et a été rénové totalement déjà 2 fois, il est largement aux normes, mais déjà saturé en nombre d'utilisateurs à certaines périodes de l'année. Nous avons proposé la rénovation des piscines du Coteau et la construction d'une nouvelle piscine de 800m2 de bassins avec des zones ludiques pour une enveloppe de 20 M€ ce qui est déjà raisonnable. Nous avons refusé "d'attendre la casse" comme le fait le Président de l'agglo. Déjà 2 ans de perdus sans décision autre que la fermeture.

Et cette enquête sur le site de Roannais Agglo, on veut lui faire dire quoi exactement ? Ah, oui, qu'il faut un centre aqualudique à 50 millions ..

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
X
Euh, qu'avez vous faits à ce niveau là durant votre mandat? Avez-vous lancé une rénovation de cette piscine? non vous avez attendu que la situation se dégrade. Est-ce normal durant 6 ans de mandat, de laisser une piscine perdre des milliers de m3 d'eau chaque année sans envisager une rénovation complète des bassins et de la plomberie associée pour limiter cela? Vous n'avez rien fait, et vous venez vous plaindre maintenant. Arrêtez un peu vos âneries.
Répondre